Innovation sociale

Problématique : Identifier l’imaginaire, les perceptions, les projections et les attentes des habitants du quartier sur un site en reconversion.

De quelle façon les visiteurs, les habitants du quartier et la population niçoise en général se représentent-ils les anciens abattoirs? Que connaissent-ils de ce lieu en mutation ? Qu’en pensent-ils ? En ont-ils une vision plutôt positive ou plutôt négative ? Quelles sont leurs attentes dans le cadre de la transformation de ce site ?


Projet réalisé en 3 étapes...

Immersions

Suite à une phase d’immersion dans le quartier des abattoirs et aux témoignages recueillis dans le cadre de l’exposition du 22 avril, nous avons pu constater que le lieu des anciens abattoirs est mal connu, voire mal aimé. Cette perception assez négative peut s’expliquer par plusieurs raisons.

“Un manque de communication?”


Tout d’abord, un manque ressenti de communication autour du lieu : nombreux sont ceux qui ne connaissent pas ou peu le lieu. Si la plupart du temps les anciens abattoirs sont connus, les gens ne savent pas comment a évolué le site à travers le temps. Mis à part, les gros événements organisés par l’organisation Panda Events (ex: Le Crossover, événement assez connu du public niçois), la population niçoise ne semble pas être informée des événements ayant actuellement lieu aux abattoirs ni des projets de transformation de ce site.
Depuis 2009, la Station occupe les bâtiments du site des anciens abattoirs, où elle conçoit, produit et diffuse la création la plus contemporaine. La Station organise ainsi depuis 2009, plusieurs expositions artistiques par an et ce lieu permet la rencontre d’artistes émergents et confirmés. La Station déploie ainsi une activité dynamique en direction de tous les publics mais aussi des acteurs de l’art contemporain. Ce lieu est donc un lieu de production culturelle. Toutefois, les habitants du quartier interrogés ont avoué ne pas être au courant des activités culturelles récentes liées à l’art contemporain, pourtant beaucoup d’entre eux sont très intéressés par ces activités. Les gens aimeraient donc être beaucoup plus informés quant aux activités actuelles, se déployant autour du site des abattoirs.

“Un site peu accessible?”


Il se dégage aussi un manque d’accessibilité au site : en effet, les visiteurs nous ont aussi rapporté qu’ils ne pouvaient avoir librement accès au site, car la Station mais également les ateliers d’artistes restent un lieu fermé et dédié seulement aux artistes contemporains. Autrement dit, en dehors des expositions artistiques contemporaines organisées au sein de la Station, les personnes ne peuvent avoir accès librement aux activités culturelles. D’ailleurs la plupart des visiteurs pensent qu’il s’agit d’un lieu abandonné et en voie de fermeture

Atelier participatif

Un atelier participatif a été réalisé le 12 Avril 2017 avec des habitants du quartier pour identifier des pistes de transformation des anciens abattoirs. Découlant de la phase d’immersion effectuée dans le quartier des abattoirs et aux alentours, cet atelier avait comme objectif un exercice de co-création avec les habitants du quartier. Il a permis d’obtenir plus d’informations non seulement sur la perception du chantier 109 par les habitants du quartier, mais aussi et surtout sur les attentes que génère ce site en transformation avec un souci de dialogue et de collaboration avec les usagers.
Nous avons souhaité dévoiler les représentations des habitants du quartier sur les anciens abattoirs : perceptions, imaginaires, projections, besoins, usages.
Plusieurs activités se sont déroulées, permettant aux participants de générer des idées en lien avec le lieu des anciens abattoirs et son futur.
Durant cet atelier participatif, nous avons ainsi pu étudier ce que les habitants aimeraient ressentir ou vivre dans le lieu, au moyen de cartes proposées aux participants et représentant plusieurs thématiques. Nous avons également proposé une activité de découpage et de collage des magazines grâce à laquelle plusieurs idées et thématiques sont ressorties. Nous avons ainsi pu cerner davantage leurs perceptions sur le lieu et leurs besoins dans le futur.

Cartes et Collage


Les différents thèmes proposés à travers les cartes : Compétence/efficacité, divertissement, Jeu/Plaisir sécurité, protection, découverte, échange, création, intégration et enfin apprentissage.
Les thèmes les plus souvent choisis par les participants ont été : L’échange, l’intégration, le Jeu/plaisir, la Création et le Vivre ensemble.

A la suite du choix des thèmes, nous avons demandé aux participants de proposer des activités en rapport avec les thèmes qu’ils avaient choisis et de faire des collages pour illustrer leurs propositions.

L'exposition

Dans le cadre de notre projet intitulé “Pré-Faces”, nous avons exposés et dévoilés les perceptions ainsi que les représentations des habitants du quartier sur les anciens abattoirs à travers une série de photographies en noir et blanc mais aussi à travers des témoignages recueillis auprès des habitants du quartier Nice-Est. Cette exposition a été permise grâce à une phase d’immersion, sous forme de conversation et aussi d’exploration visuelle dans le quartier des abattoirs mais aussi aux alentours. L’atelier participatif que nous avons organisés le 12 avril a permis de concrétiser tout ce travail d’enquête et de recherche, car c’est au cours de cet atelier que nous avons pu davantage identifier les besoins futurs des habitants ainsi que les pistes de transformation des anciens Abattoirs. Ainsi, les oeuvres visuelles présentées au public le 22 avril reflètent non seulement les perceptions, et les imaginaires mais aussi les projections d’une communauté sur un lieu en plein devenir. Lors de l’exposition, nous avons aussi partagés avec le public, les collages faits par les habitants du quartier lors de l’atelier participatif. Les visiteurs de l’exposition ont aussi été invités à faire partie d’une petite activité créative dans laquelle nous avons mis à disposition du public, le matériel nécessaire pour la réalisation de collages. Le but étant de garder le plus possible, une trace des différentes étapes de notre projet.

Idées pour les futurs abattoirs


Marché abattoirs : Activité d’échange de biens et de matériels entre les habitants du quartier aux anciens abattoirs
Table ronde : Ateliers de discussion sur des thèmes qui concernent le quartier (la sécurité, le respect…)
Formation : Création d’un centre de formation professionnelle pour les jeunes du quartier
Centre d’expression créatif ouvert aux habitants du quartier: Création d’un centre de création où les habitants du quartier pourront s’exprimer autour d’ateliers créatifs (ex: atelier de peinture, atelier de dessin etc)
Jardin potager : Pratique de la culture vivrière de plantes potagères
Anticafé : Espaces de partage, hybrides entre le café et les espaces de coworking
Marché créatifs : Des marchés créatifs, des conférences, des séminaires, des ateliers et des événements musicaux. Ces activités permettront aux habitants du quartier de réaliser leur potentiel créatif, les marchés seront aussi ouverts pour les habitants et les visiteurs de la ville de Nice.
Ateliers et animations écologiques : Ateliers et jeux sur l'environnement pour découvrir comment nous pouvons aider notre planète. Transmettre la nécessité de protéger la nature, acquérir les habitudes utiles pour l’environnement (tri sélectif, par exemple) sous une forme ludique. Une aventure écologique passionnante, quizz avec des prix et d'autres activités.